Friday 20 October 2017
 
 

C’est le grand jour

Interview de notre Président par la presse local paru ce jour.


Geoffroy Herluison, qui vit sa deuxième saison dans le costume de président du Bar -football-club (BFC), espère que le public barisien se mobilisera cet après midi pour le 7e tour de Coupe de France, un niveau atteint pour la première fois depuis la fusion entre le BAC et l'ASPTT.

Ce match est-il le plus important depuis que vous êtes président du BFC ?

« Il est très important mais il y a déjà eu beaucoup de matches importants depuis mon arrivée. Il a toutefois un caractère particulier car c'est aussi la récompense de tous les efforts fournis par les joueurs et les dirigeants depuis que j'ai pris la présidence. »

En quoi cette semaine a-t-elle été différente des autres ?

« C'est un tour fédéral (jusqu'alors les tours étaient placés sous l'égide de la Ligue de Lorraine), donc la Fédération nous impose un cahier des charges très carré. Il faut prévoir tout un tas de choses, un service de sécurité pour encadrer et réagir rapidement à toutes les situations qui pourraient perturber la rencontre. Il faut que l'accueil de l'équipe visiteuse et des officiels soit bien encadré. On a eu beaucoup de travail et beaucoup de choses à gérer mais la mairie nous a largement facilité la tâche. »

La mobilisation ne s'est donc pas limitée au club...

« Non car un événement particulier demande des efforts particuliers et là, on a pu travailler facilement car tout le monde a joué le jeu. Mais c'est aussi pour le bien de la ville car c'est n'est pas seulement l'image du club qui profite de la Coupe de France.
D'ailleurs, si jamais par chance, on allait un peu plus loin, on ne parlera pas du BFC mais de Bar-le-Duc. »

Cette mobilisation est-elle perceptible au niveau du public ?

« J'espère en tout cas qu'il sera au rendez-vous. On sait que les Alsaciens vont se déplacer en nombre, donc il faut que les Barisiens viennent soutenir leur équipe. Et ça fait tellement longtemps que ça n'est pas arrivé que ça vaut le coup de participer à cet événement. »

Le public barisien en est-il capable ?

« Je pense. Dans le passé, j'ai vécu le match de Coupe de France contre Chaumont, et si on faisait moins d'1,70 m, on ne voyait pas grand-chose. Il y avait au moins cinq rangs de spectateurs tout autour du terrain. Mais à cette époque, il y avait déjà une bonne moyenne de 400 spectateurs par match, pour l'équipe première comme pour la réserve. La preuve que c'est faisable. »

Ça s'est un peu effrité depuis...

On le sait, quand les résultats sont là, le public est là mais dans la difficulté, c'est plus difficile  d'attirer du monde. À l'époque, Bar était en 4e Division mais depuis, le club est descendu, donc le nombre de spectateurs aussi. »

Vous espérez accueillir combien de spectateurs ?

« En estimant que les Alsaciens seront au moins 150, faudrait qu'il y ait au moins 250 Barisiens et des gens des alentours car évidemment, c'est aussi la Meuse qui est représentée. Ce qui est sûr, c'est qu'on ne pourra pas dépasser 2.000 (amusé). La capacité autorisée du stade Jean-Bernard, c'est 2.000 personnes donc après, ça ne sera plus la peine. »

Des manifestations particulières sont-elles prévues ?

Non car le délai a été très court pour prévoir des choses en grand. Et sans manquer de respect à nos adversaires, l'affiche est moins alléchante que si on avait tiré un club pro ou semi-pro. Mais malgré tout, ils sont à respecter.

Contrairement à ce qu'il se produit habituellement en championnat, il ne sera pas possible d'entrer dans le stade Jean-Bernard à la mi-temps. « On fermera les portes du stade quand l'arbitre sifflera la fin de la première mi-temps. Ça fait partie des choses stipulées par le règlement de la Fédé », explique Geoffroy Herluison. « D'ailleurs, on ne pourra pas faire rentrer les gens dans le stade par complaisance. C'est gratuit pour les moins de 16 ans mais sinon, il faudra être muni d'un billet ou d'une invitation. »

Enfin, le président barisien souhaite sensibiliser les spectateurs quant à l'utilisation d'engins pyrotechniques. « La Fédé est très stricte sur les fumigènes et les pétards, même les plus petits qui soient. Le club sera automatiquement sanctionné et ça chiffre tout de suite très gros », rappelle-t-il.
 

Partager :

TwitterFacebook
 

Commentaires clos.

 

Calendriers


 

Bar Foot Club
Stade Jean-Bernard (ex stade de Marbeaumont)
55000 BAR-LE-DUC
Téléphone : 09 77 32 89 52
FaceBook : http://www.facebook.com/BarFootClub
E-mail : barfootclub@gmail.com